l'altruisme et la solidarité

édito

                                                       

Résultat de recherche d'images pour "altruisme"

   

 

 

 

 

On n'imagine pas la force de la bienveillance, le pouvoir de transformation positive qu'une véritable attitude altruiste peut avoir sur nos vies au plan individuel et, partant, sur la société tout entière.

Notre époque est confrontée à de nombreux défis. Comment concilier les impératifs de l’économie, de la recherche du bonheur et du respect de l’environnement ? les humains avec les avancer technologiques ne s’ouvre plus au autre et devienne individualistes.

En quoi la solidarité amène-t-elle à l’altruisme ?

 

On va donc s’interresser à l’origine de ce sentiment parler de qu’est qu’une bonne personne quelle sont les actions quelle peut mèner pour améliorer la vie d’autrui. Aprés on en connaitra un peu plus sur ce thème qui n'est pas assez abordé.

L’altruisme est-il un sentiment, une valeur encore existante dans une société d’individualisme qui ne cesse de grandir ?

 

Posté par BTSGPN2018 à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


prendre soin des autres en prenant soin de soi

l’Organisation Mondiale de la Santé, définit la santé elle même comme étant un état de complet bien-être physique, mental et social.Aujourd’hui, on tombe de plus en plus malade malgré les progrès de la recherche dans les domaines scientifiques, technologiques et médicaux.Voici des petits conseils bienveillants à mettre en pratique pour parvenir a etre mieux dans son corps :

  • Résultat de recherche d'images pour "manger sain"Avoir une alimentation saine : manger des produits bio qui garantissent une valeur nutritionnelle: des fruits, des légumes, des céréales complètes, des légumineuses, des oléagineux.
  • Réduire, puis si possible, cesser  la consommation de protéines animales et de produits laitiers
  • Réduire l’usage du sucre, du sel . Manger les bons corps gras : oméga 3, 6, 9 dans les bonnes proportions. Bien s’hydrater avec eau, tisanes, thé vert, boissons naturelles fermentées sans alcool (kéfir, kombucha par exemple).
  • Proscrire les sodas !
  • Réduire la consommation d’alcool, de boissons excitantes (thé noir, café). Cesser le tabac.

 

  • Résultat de recherche d'images pour "vie sain"Avoir un sommeil réparateur : respecter le rythme biologique du sommeil. Reconnaître le temps de sommeil nécessaire qui nous est propre car en ce domaine nous ne sommes pas tous égaux.
  • Adopter des horaires fixes pour dîner et se coucher Avant le coucher, installer une atmosphère de détente : couper la télé, l’ordi, éviter les ondes néfastes, disposer des lumières tamisées dans la chambre.
  • Prendre une douche, un bain tiède, Si on a du mal à s’endormir, respirer profondément jusqu’à l’installation d’une sensation de calme.
  • Pratiquer des exercices physiques: marcher tout les jour à un rythme rapide et pratiquer une activiter physiques réguliere. Ceci afin de donner au corps le minimum d’exercice dont il a besoin pour oxygéner toutes ses cellules et pour maintenir la densité musculaire indispensable à sa bonne stabilité.
  • Avoir un bon équilibre est particulièrement important pour les personnes âgées. nous formons un tout indissociable. Maintenir cette vitalité par une vraie mobilisation du corps est une manière efficace de se faire du bien.

 

  • Résultat de recherche d'images pour "social"Créer du lien social : le stress de la vie quotidienne entraîne souvent le repli sur soi. il faut donc favoriser les liens avec la famille, les amis, les collègues de travail, le voisinage et même le passant dans la rue. Communiquer, écouter, aimer, aider, être aidé, rire ensemble.
  • Développer la curiosité, l’initiative, la créativité : réinventer le quotidien, au travail comme à la maison, par l’imagination. Réaliser des petits riens qui nourrissent l’esprit .
  • Prendre confiance en soi, lever les inhibitions en dessinant, écrivant, chantant, dansant, jonglant.
  • Se détendre : prendre le temps de se relaxer, de faire un vide dans son esprit pour se reconnecter à l’univers avec lequel, nous avons tendance à l’oublier, nous ne faisons qu’un.pratiquer des techniques de relaxation telles le yoga, la méditation, les techniques respiratoires, pour ne citer qu’elles, permet de tendre vers l’accomplissement personnel.il ne s’agit plus seulement de prendre soin de soi, de prendre soin des autres, mais bien de tout mettre en œuvre pour guérir et aider à guérir, pour retrouver la nature profonde de notre être qui est la pleine santé.

 

Posté par BTSGPN2018 à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2019

interview

La Croix-Rouge d’après Marie-France Fernandez ancienne sous directrice départementale des Alpes de Haute Provence.

Comment été vous rentrez a la croix rouge ?

En 2003 Marie-France Fernandez s’inscrit comme adhérente et bénévoles active de la Croix rouge à Beauvezer . En 2004 elle a était nommé directrice de l’association de la Croix rouge de Beauvezer puis dans la foulée sous directrice du département de 2004-2007.

Quelle était vos motivation et pourquoi vouliez vous rentré dans une association humanitaire ?

Elle voulait rentrer dans une association humanitaire car elle aime se rendre utile, aider les gens dans le besoin et savoir que ce qu’elle fait change des vies en mieux.

Quelle était votre fonction dans l’association ?

Madame Fernandez s’occupe de la gestion de la banque alimentaire, des vêtements et de la distribution dans le département. Elle ne s’occupe  pas du secteur Santé. Elle pouvait donner son avis au cour des réunions  et avoir un regard neutre sur ces thématiques. Son travail au sein de l’association était également de chercher des donateurs. Elle communique aussi avec les assistantes sociales pour améliorer la vie des bénéficières.

Quelle sont les valeurs de l’association ?

Humanité, Impartialité, Neutralité, Indépendance, Volontariat, Unité, Universalité. La Croix-Rouge a en effet vocation à participer à tous les efforts de protection, prévention, éducation et d'action sanitaire et sociale.

Quelle était l’action la plus dur a réalisée ?

L’action la plus dure à réaliser était de trouver des donateurs. Les donateurs à l’époque était rare car ce n’était pas rentré dans les moeurs de donner pour des associations humanitaires.

Quelle était dans l’association le moment ou action que vous préfèreriez ?

Le meilleur moment était lors des distributions de noël.  C'est le moment où il y avait le plus de donation et donc plus de nourriture, de vêtements, de jouets pour les personnes dans le besoin de voir leur sourires et à quel point ils sont heureux.

La solidarité pour vous c’est quoi ?

La solidarité c’est une notion qui est significative d’une  action d’entre aide et de partage. « Tout le monde doit faire des actions solidaires pour améliorer la vie de tous ».

L’altruisme et t-il un comportement établie au sein de la croix rouge ?

« L’altruisme commence dans chacun de nous ». Comme partout il y a des gens bons et des gens malfaisants même au cœur des associations humanitaires. Par exemple madame Fernandez a  pu constater que certaines personnes de l’association récupéraient les beaux vêtements et la nourriture tel que le foie gras pour eux et donc ne fessait pas profiter les personnes dans le besoin.

Pourquoi êtes vous partie ?

Car l’ambiance ne considère plus avec sa mentalité le manque d’altruisme de certain bénévole était devenu trop pesante.

Si vous aviez un message a faire passer quelle serai t-il ?

Faites des donations ou devenez bénévoles pour des associations rien qu’un petit geste ça peu changer des vies.

Posté par BTSGPN2018 à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

les préceptes de Matthieu Ricard

Matthieu Ricard 

Résultat de recherche d'images pour "matthieu ricard"

Matthieu Ricard, et né en 1946 à Aix-les-Bains a la suite de c’est étude il es devenue docteur en génétique cellulaire et par après il es devenue moine bouddhiste tibétain. Il réside principalement au Népal mais il bouge beaucoup pour propager c’est connaissance et ça manière de voir les choses sur le monde. Lors de l’une de c’est conférence il inculque a son assembler les cinq valeur de sagesse en lien avec l’altruisme.

1. Cultiver l'amour altruiste
Nous avons tous ce potentiel altruiste en nous, comme un pauvre qui a une pépite d'or enfouie juste là sous sa cabane et qui l'ignore. Les dernières connaissances en neuroplasticité du cerveau ont montré comment l'activité neuronale se réorganise quand on développe l'attention ou la compassion. L'amour et la compassion se cultivent. On devrait l'enseigner dans les écoles de médecine ! 

2. Dépasser l'émotion
L'empathie sans le discernement et la connaissance, est comme une pompe électrique à eau... sans eau : elle brûle. Livrée à elle-même, elle peut même avoir des conséquences néfastes. Ainsi des chercheurs se sont intéressés à l'épuisement émotionnel, le burn out des travailleurs sociaux ou des soignants, ces personnes qui prennent constamment soin de ceux qui souffrent. Etre quotidiennement en résonance affective avec des malades peut conduire à l'épuisement. Mais considérer ses malades comme des « clients » et s'endurcir pour ne pas craquer n'est pas non plus une solution. En cultivant l'amour, on peut sortir de l'émotion qui fait mal, être une personne au grand coeur sans souffrir. Pour cela, il faut faire la distinction en soi entre altruisme, compassion et empathie. Lorsque la bienveillance inconditionnelle est confrontée à la souffrance, donc alertée par l'empathie, cela devient de la compassion.  

Résultat de recherche d'images pour "JOURNEE MONDIALE DE L'ALTRUISME"

3.Développer bienveillance et sagesse 

La première chose est de travailler à développer en soi une bienveillance et une sagesse qui ne se troublent pas parce que l'autre ne se comporte pas selon vos plans ou que le projet n'avance pas assez vite. Sans amour et sans sagesse, l'action humanitaire ne mène à rien. Et nous voyons très bien les grains de sable qui l'enrayent, comme les conflits d'ego. Si vous vous lancez dans une action humanitaire de manière prématurée, vous risquez de succomber à des émotions destructrices - la haine devant des massacres par exemple - et vous ne contribuerez alors que très peu à résoudre les maux qui ont suscité en vous l'indignation initiale.

4. Chercher le remède à la souffrance
Aimer un oppresseur n'est pas excuser ses comportements ni faciliter ses actes funestes, c'est souhaiter du fond du cœur que la haine, l'indifférence, la cruauté qui font de lui un dictateur cessent d'être. On peut prendre comme repère l'oeil du médecin. Face à un patient fou et dangereux, il ne va pas le tabasser mais chercher les remèdes les plus puissants et les plus appropriés pour, d'abord, l'empêcher de nuire et ensuite commencer à le soigner. La compassion consiste à remédier aux causes de la souffrance, quelles qu'elles soient et où qu'elles soient.

5. Développer la coopération
Nous sommes arrivés à l'âge de la coopération où la croissance de l'altruisme devient une nécessité, dans notre vie personnelle comme pour la société ou l'environnement. Pour que la vie soit harmonieuse en ville comme dans une entreprise, rien ne peut fonctionner sans coopération. L’altruisme est ce fil d’Ariane qui permet de relier le court terme de la prospérité, le moyen terme de l'épanouissement d'une vie et le long terme de l'environnement et, sur un plan plus profond et spirituel, de se relier à Dieu ou à la nature de Bouddha. Avec l’égoïsme, nous perdons tous alors qu'avec la coopération bienveillante, au final, tout le monde est gagnant !

 

Posté par BTSGPN2018 à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2019

Comment devenir une personne plus bienveilante une personne plus altruiste ?

Élargissez vos horizons. Être altruiste commence par la capacité à voir au-delà de vos problèmes personnels et à faire preuve d'empathie, même vis-à-vis de gens que vous n'avez jamais rencontré. En étant constamment préoccupé par vos problèmes et votre statut, vous n'aurez ni le temps ni l'énergie de vous montrer altruiste. Avoir conscience de ce qui se passe dans le monde est la première étape pour devenir plus altruiste. Écoutez les autres parlers. Au lieu de penser à autre chose, écoutez réellement lorsque quelqu'un vous confie ses soucis ou vous raconte une histoire excitante

 

Pensez à ce que ressentent les autres. Empathie et altruisme sont indissociables. En comprenant ce que ressent une personne, vous serez plus enclin à agir avec altruisme vis-à-vis de cette personne. Vous pourriez aussi développer votre empathie envers des gens que vous n'avez jamais rencontrés. Entraînez-vous à vous mettre à la place des autres. Si vous étiez face à leurs problèmes, que ressentiriez-vous ? Comment voudriez-vous être traité ?

Soyez altruiste même lorsque personne ne s'en rendra compte

Prenez plaisir à voir les autres heureux. Avez-vous déjà ressenti un frisson de bonheur en rendant quelqu'un d'heureux ? Certains se demandent s'il est possible d'être réellement désintéressé, puisque les actes désintéressés peuvent en fait amener beaucoup de plaisir. Mais plutôt que de vous concentrer sur savoir si l'altruiste n’était pas en réalité de l'égoïsme, apprenez à apprécier le bonheur d'aider les autres. En trouvant votre bonheur dans le bonheur des autres, vous aurez plus de chances de rechercher davantage de façons d'être altruiste.

 

Prenez exemple sur une personne altruiste. Être altruiste n'est pas toujours agréable. Faire passer les besoins des autres avant ses propres besoins en vaut généralement la peine, mais c'est parfois extrêmement difficile d'agir dans l'intérêt de quelqu'un d'autre lorsque vous avez vous aussi des besoins auxquels répondre. Pour cela, prendre exemple sur des gens altruistes que vous admirez peut vous aider à faire les bons choix.

 

Les gens altruistes n'agissent pas avec gentillesse et générosité dans l'attente qu'on leur en reconnaisse le mérite. Ils le font, car c'est la bonne chose à faire et parce qu'ils sont contents de pouvoir aider les autres lorsqu'ils le peuvent. Faire un don anonyme est un bon moyen de vous entraîner à être généreux sans rien attendre en retour.

Posté par BTSGPN2018 à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 avril 2019

le faux altruisme

Résultat de recherche d'images pour "narcissisme"Le faux altruisme donne forme à une des hypocrisies les plus répendu. généralement, on l’associe aux personnes qui rendent service et aident non pas pour faire le bien, mais pour nourrir leur propre bien-être.

ce type d’altruisme, se traduisant par des actes de bonté fausse ou intéressée, se régit toujours depuis une position de pouvoir. « Je suis supérieur à toi et ma générosité, que tu le veuilles ou non, te soumet à moi. »

c'est la méthode la plus utilser chez les narcissiques, car ils sont capables de manipuler la personne qu’ils aident jusqu’à la plonger dans un véritable opression émotionnel.

L’altruisme pur et désintéressé n’est pas toujours quelque chose de naturel. Nous ne sommes pas tous sensible à l'empathie, même si cela a permis de faire survivre l'espèce humaines.

C’est ce que font les politiques, certains membres de notre famille mais aussi des directeurs avec leurs employés, car ils savent que l’amabilité et l’intérêt améliorent l’efficacité et le rendement. jusqu’à ce qu’arrive ce jour où l’employé a une urgence familliales et là l’altruisme de son chef, comme par magie, disparaît.Il existe, de multiples intérêts cachés derrière ces actes, en apparence, gentilles,solidaire et empathique.Résultat de recherche d'images pour "parent intrusif"

Imaginez une mère ou un père de famille qui consacre exclusivement leur vie à s’occuper de leurs enfants. Ces derniers sont déjà grands, ils sont émancipés et tentent, difficilement, de marquer une certaine distance par rapport a leur parent,qui sont eux guidée par le besoin d'aider quitte a ne laisser ni espace ni liberté.

Cette mère ou ce père sont conscients que leur enfant peut tout à fait se débrouiller tout seul. cependant, ils ont besoin d’être au devant de cette attention continuel pour se sentir mieux.

la sociologie nous signale que notre monde est de plus en plus narcissique et que la génération du « moi je » ne fait que s’étendre.  

 

Posté par BTSGPN2018 à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vers un monde d'altruisme analyse de film

Résultat de recherche d'images pour "vers un monde altruiste"

Vers un monde d’altruisme est un film documentaire crée pour sensibiliser les personnes qui le regarde a la problématique Si l'altruisme est inscrit en nous, comment le cultiver afin de rendre le monde meilleur ? Gilman et Lestrade appliquent à cette réponse toute la rigueur scientifique qui caractérise leurs films (Le Jeûne, une nouvelle thérapie ?, Secrets de longévité).

Si l’on se fie à cette phrase écrite par des générations de philosophes… « L'homme est un loup pour l'Homme »... Et l'histoire du monde semble leur donner raison...

Pourtant, des voix s'élèvent contre cette vision de la nature humaine. Des scientifiques issus de disciplines aussi différentes que la psychologie, la primatologie, les mathématiques, l’économie ou les neurosciences inventent le vocabulaire d'une autre histoire : l'altruisme et la coopération en sont les maitres mots.

Aux termes d’une investigation scientifique qui nous mène d’un centre d’études du comportement des bébés à la Harvard business school, en passant par un centre de primatologie ou encore un laboratoire de neurosciences, émerge peu à peu la vision d’un être humain super coopérateur.

Bien conscients des menaces qui pèsent aujourd’hui sur notre planète, les scientifiques interpellent ainsi la société. Un monde altruiste est possible, mais au prix de certains efforts. Car si l’altruisme est intrinsèque à l’homme, disent-ils, il faut le cultiver. Alors comment ?

Grâce à la plasticité du cerveau.

Les neuroscientifiques ont en effet montré qu’il est possible d’entraîner et de modifier le cerveau, notamment grâce à la méditation. Son application dans les écoles, les hôpitaux, et même dans les entreprises fait donc l’objet de nombreuses études. Ainsi l’une des voies possibles de la transformation de la société passe par la transformation individuelle.

C’est cette idée que les neuroscientifiques, accompagnés de Matthieu Ricard, défendent inlassablement à travers le monde… Allant jusqu'au cœur du très sélect forum économique mondial de Davos, à la rencontre de dirigeants très intéressés. Simple outil d’amélioration des performances des salariés ou moteur d’un changement profond ?

Si la question n’est pas tranchée, la quête de sens, comme le souligne un professeur de leadership de Harvard, en est l’une des motivations essentielles. Alors… Sommes-nous en chemin vers un monde altruiste ?

Posté par BTSGPN2018 à 14:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nelson Mandela

Résultat de recherche d'images pour "mandela image"

Nelson Mandela est née en 1918 dans le village de muezo en Afrique du sud à cette époque les noirs pourtant plus nombreux sont mis à l'écart de la société. les blancs veulent développer  le pays pour eux seul, nelson Mandela l'enfant noir va metre fin au régime de séparation des noirs et des blancs il reçoit le prix Nobel de la paix en 1993 et meurt en 2013 mais comment a-t-il fait pour permettre au noir d'Afrique du Sud d'avoir la même statue que les blancs .Nelson Mandela deveint la première de sa famille à aller à école est une éducation à la fois africaine et européenne il ira ensuite dans la seule université qui accepte les noirs ou il découvrira ANC ( africain national congrès) qui Défend les mêmes idées que lui il en devient l'un des responsables ce mouvement non violent n'accepte pas par la partie de cette politique qui divise socialement et géographiquement les noirs et les blancs en 1960 un massacre a lieu alors d'une manifestation il y a 69 morts des policiers ont tiré dans la foule Mandela et ANC décide de pratiquer des actions violentes des sabotages contre les lieux qui sont des symboles de là l'apartheid dans 1962 Mandelas et arrêter il restera 27 en prison condamné aux travaux forcer il devient un modèle pour l'autre détenue et pour les personnes qui dénoncent l'apartheid du monde entier et indigner et fait pression sur l'Afrique  du sud en 1990 il est libéré en 1991 le système raciste de l'apartheid de et aboli et en 1994 nelsons Mandela et élue président de la République.il est donc l'un des personnages emblématiques de l'altruisme avec c'est acté pour la communauté noire.

Posté par BTSGPN2018 à 11:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2019

positive planet

Résultat de recherche d'images pour "positive planet image"

Positive Planet a été créée, par Jacques Attali, en 1998 pour promouvoir la croissance et lutter contre la pauvreté en permettant aux populations les plus vulnérables de devenir autonomes et de transmettre un monde meilleur aux générations futures grâce à l’entrepreneuriat. Il est primordial d’agir à la source des inégalités pour que chacun puisse vivre décemment et s’épanouir de manière autonome. C’est la raison d’être de la Fondation Positive Planet qui soutient financièrement les programmes des deux ONG, en France  en 20ans,à travers le monde, et développe la notoriété de l’économie positive et la fondation a mené plus de 500 actions dans 35 pays ; accompagné 1.5 millions de personnes et soutenu 9.5 millionsd’enfants et institutions. 11 millions de personnes ont bénéficié de son soutien.

ils sont convaincus qu’en aidant ainsi les plus démunis, économiquement, culturellement et socialement, ils aiderons la planète toute entière à devenir plus pacifique, plus durable et plus positive.

leur missions sont :

La mission de Positive Planet est de fournir à chacun les moyens d’entreprendre, et de créer ainsi les conditions d’une résilience et d’un épanouissement professionnel, culturel et social durable. Positive Planet travaille dans plus de 35 pays avec l’ONG positive planet international, et en France avec l’ONG positive planet france et son programme « Entreprendre en banlieue ». Financités, une société de capital-risque a d’ailleurs été créé en 2006 pour financer les entrepreneurs principalement issus des quartiers soit par des prises de participation soit par l’octroi de prêts participatifs. Positive Planet développe aussi, par l’intermédiaire de positive economy advocacy, son plaidoyer, des programmes de promotion d’une économie « positive », c’est-à-dire prenant en compte l’intérêt des générations futures.

 

Chaque année, cette fondation Positive Planet calcule l’indice de positivité des nations de l’OCDE.Retour sur les résultats 2017.  L’indice de positivité des nations est le seul indice à prendre en compte le long-terme et l’intérêt des générations futures dans les pays de l’OCDE. Il est calculé par la Fondation Positive Planet et permet d’analyser la capacité d’un pays à placer l’altruisme au cœur de ses priorités.

selon 3 dimentions :

1.) - l'altruisme entre générations, le poids de la dette, l'insertion des jeunes et le pourcentage de femmes au parlements.

2.) - l'altruisme entre territoires, energies renouvelables, qualité du logement, aide internationale.

3.) - l'altruisme entre acteurs, liberté de la presse, croissance, tolérance.

le pays le plus altruisme avec l'indice de positivité des nations est donc l'islande et la france elle es a la 19ieme place\35ieme selon positive planet.

 

la fondation réalise egalement pour permettre aux plus démunis de devenir autonomes, sans avoir à dépendre de la charité afin d’assurer, dans la dignité et l’épanouissement, l’avenir de leurs enfants, la fondation positive planet, lève des fonds au travers d’évènements tels que les Positive Planet Awards, la Semaine du Cinéma Positif à Cannes, des dîners de gala.

des dîner caritatif annuel

Chaque année à Cannes durant le Festival se tient le dîner de charité de la Fondation. Il rassemble des personnalités tout aussi inspirantes qu’influentes, engagées dans la création d’un monde meilleur pour les générations futures. Durant le dîner une vente aux enchères caritative est organisée, présentant des œuvres d’art contemporain et des lots expérience uniques. La totalité des fonds levés revient aux programmes des deux ONG Positive Planet qui accompagnent les populations vulnérables dans la création de leur propre source de revenus. Ce dîner joue un rôle clé dans le renforcement de notre impact sur le terrain.

Les Positive Planet Awards

Les Positive Planet Awards, cérémonie annuelle organisée en décembre, sont le miroir de nos actions sur le terrain.
Ils permettent de récompenser les bénéficiaires de nos programmes en fonction des initiatives les plus remarquables, qui incarnent le développement concret de l’économie positive ou participent à la construction d’un monde meilleur pour le bien des générations futures.

Résultat de recherche d'images pour "positive planet image"

Posté par BTSGPN2018 à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2019

les animaux des êtres louables et altruistes

Résultat de recherche d'images pour "chimpanzée"La vie sauvage, un monde de brutes? On imagine volontiers les relations entre les êtres vivants comme une lutte pour la survie dans laquelle tous les coups sont permis. Une vision dévoyée de la théorie de l’évolution de Charles Darwin. Pourtant, les exemples de coopération abondent dans le monde animal. Qu’il s’agisse de mammifères, mais aussi d’insectes ou même de microorganismes, la plupart des êtres vivant en groupe ont développé des formes de collaboration et d’entraide. S’entraider peut être bénéfique à tous les partis, par exemple lorsque des orques s’associent pour chasser et améliorent ainsi leurs chances de se nourrir et en fin de survivre.

Existe-t-il pour autant d’authentiques comportements altruistes dans le monde animal? «L’altruisme correspond à un acte désintéressé, sans autre bénéfice que d’améliorer l’état de l’autre ». Chez les animaux, cela s’observe surtout dans les soins que les parents apportent à leurs petits, alors que l’être humain peut se montrer altruiste avec de parfaits inconnus. Les experts ne sont donc pas tous d’accord pour parler d’altruisme chez les animaux. Certaines observations et expériences sont pourtant troublantes… Plongée dans l’univers de ces animaux qui se plient en quatre pour les autres sans avoir de bénéfices cela paré surréaliste dans un mode comme le notre de chaqu’un pour sois.

Par exemple les chimpanzés :

Généreux, nos cousins les singes? Dans leur milieu naturel, il arrive que des chimpanzés viennent en aide à des blessés ou adoptent des jeunes abandonnés. Des expériences menées en captivité vont dans le même sens. Quand on leur offre le choix entre deux jetons de couleur, les capucins préfèrent celui qui leur permettra de partager une récompense avec un camarade, plutôt qu’un autre jeton réservant à eux seuls le butin de grains de raisin. Le célèbre primatologue néerlandais Frans de Waal, qui documente ces comportements depuis vingt ans, est convaincu que les primates suivent des impulsions altruistes basées sur l’empathie, soit la capacité à ressentir les émotions des autres. Une opinion qui n’est pas uniformément partagée. Les résultats de certaines expériences pourraient être le fruit d’un conditionnement, plutôt que la preuve d’une intention louable…

Posté par BTSGPN2018 à 09:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]